Vous croyez qu'un De Gaulle aurait, lui, agi en coulisses ?

Pour mémoire, A partir du 1er juillet 1965, il fait savoir de manière spectaculaire que la France n'entend pas laisser limiter ses choix et décisions par les instances communautaires. Il pratique ainsi la politique dite de "la chaise vide" en suspendant la participation de la représentation française aux réunions du Conseil des Ministres de la CEE, afin d’exprimer tout à la fois son refus de l’application du principe de la majorité qualifiée dans les prises de décision communautaires et son opposition à l’insuffisance des propositions de la Commission au sujet du financement de la PAC. Après six mois de blocage, en janvier 1966, l'Europe cède, ce sera le compromis de Luxembourg.