JPMiginiac.com

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 17 février 2017

Nouveau : "Les animaux malades du blé". Pour tout comprendre enfin de la politique et de la finance...

Les animaux malades du blé

Comme l’a écrit Jean de La Fontaine, « Si la vérité vous offense, la fable au moins se peut souffrir ». Et c’est donc par la Fable, voire par la Farce, que l’auteur, qui a longtemps fréquenté ces grands malades du blé que sont les loups de la finance et les loups de la politique, veut raconter ici quelques-uns de leurs secrets. Pour que chacun puisse tout comprendre enfin de la politique et de la finance et pour contribuer à ce que, peut-être un jour, on nettoie enfin vraiment les écuries d’Augias.

Avec, dans l’ordre de leur entrée en scène, les moutons, les chats, les chiens, les loups, les renards, MonGénéral, Homo erectus, Guimauve le Conquérant, la Reichskanzler, le Mozart de la finance, Pompatweet, Matamore, les frondeurs, Yoyo, Obamon, Hamster érudit, Arnaud le magnifique, La Matriarche, Sa Royaltitude, la Queen, la Belle de Cadix, le petit Nicolas, le Roi Chichi, le Roi Tonton, Brown de fer, le Tsar, Super BHL, Mouammar le cinglé, Mister nobody, Pain au chocolat, le vieux Caribou bordelais, Nanar, Bébé Bruno, Galouzeau, La Sorcière, Lucrèce Borgia, La Méluche, le Roi Valy, Lou Bayrou, Le Menhir, Jean-Marine, les loups malades du blé, Madoff, Cash, Mamie zinzin, Eva sans peur, Van le terrible, le mouton de la finance, Birdie, Pin parasol etc…

dimanche 23 août 2015

Regardez bien cette photo

Regardez bien cette photo, les deux tiers des migrants qui cherchent actuellement à se réfugier en Europe sont des syriens ou des irakiens qui fuient une guerre où nous sommes engagés.

Je l'ai déjà dit il y a un an, nos rafales ne servent à rien dans cette guerre et nous n'avons rien à faire en Syrie et en Irak sauf à y intervenir avec l'ONU pour sécuriser des zones humanitaires qui permettraient de rassembler sur leur sol les civils et les minorités menacées ayant fuit les zones de combats.

Regardez bien cette photo, nous avons été incapables de protéger ces réfugiés sur leurs sols et nous sommes incapables d'accueillir quelques centaines de milliers de migrants alors que nous sommes 514 millions d'européens qui nous accroissons naturellement de plus d'1 million chaque année !

Regardez bien cette photo, honte à nous qui refusons à ces enfants un peu d'humanité.

Lettre au Premier Ministre

Lettre au Premier Ministre

Monsieur le Premier Ministre

 

Le Ministre de l'intérieur et le directeur de la DGSE ayant évoqué comme indices de suspicion de terrorisme le seul fait de chercher à communiquer et de naviguer sur internet de manière anonyme, notamment en utilisant le réseau TOR qui permet de masquer son adresse IP derrière d'autres adresses IP, je suis donc suspecté d'être un terroriste.

 

Depuis l'annonce de votre loi sur le renseignement, j'utilise en effet occasionnellement le réseau Tor et les outils du système Tails (“The Amnesic Incognito Live System”), utilisé notament par Edgard Snowden et par tous les opposants des dictatures pour leur éviter d'être surveillés par des états opresseurs. Ces outils me permettent de temps à autre de me préserver par principe un tout petit espace de liberté et de vie privée, droits reconnus tant par la Constitution française que par l'ensemble des textes d'affirmation et de défense des droits de l'homme et des libertés.

 

Je ne voudrais cependant pas que vos services de renseignement perdent trop de temps à me considérer comme suspect de terrorisme et que cette perte de temps, comme l'affectation de moyens d'écoute à ma personne, les empêchent de surveiller efficacement les vrais terroristes contre qui nous devons absolument lutter.

 

Aussi je me permet de solliciter une enquète immédiate de vos services pour que ceux-ci puissent vous confirmer par avance que, bien que suspect et ayant la ferme intention de continuer à utiliser occasionnellement des outils d'anonymat, je ne suis pas en fait un dangereux terroriste.

 

Je vous remercie très sincèrement de cette sollicitude et je vous prie de croire, Monsieur le Premier Ministre, en l'expression ... blablabla...

 

Jean-Philippe Miginiac, citoyen français

lundi 10 août 2015

Ci-gît la République

Ci-gît la République : Tarnac, ou comment l'accusation de "terrorisme" est en France un acte purement politique qui préfigure, avec la nouvelle loi sur le renseignement, une chasse à l'opposant complètement débridée...

David Dufresne : «Une façon d’esquiver le procès de l’antiterrorisme»

- page 1 de 8